Le Congo, une histoire qui divise et ne finit pas

Libramont (locaux FGTB : Rue Fonteny Maroy, 13)
Kalvin Soiresse Njall
Député écolo Bruxelles
Colette Braeckman
Journaliste pour le journal Le Soir
Lisette Lombé
Slameuse-poète

Description :

Cette journée consacrée à l’histoire du Congo propose des clés de lecture pour comprendre la colonisation, la décolonisation et leurs conséquences sur la société congolaise belge et le rapport entre les deux pays, conséquences toujours bien présentes à l’heure actuelle.

Kalvin Soiresse Njall abordera la thématique des institutions belges face aux revendications postcoloniales, et partagera également son point de vue en tant que membre de la diaspora. Quelles sont les difficultés rencontrées, les discriminations et les revendications actuelles de la diaspora congolaise en Belgique ?

L’intervention de Colette Braeckman, intitulée « L’enfant unique », sera axée autour de la relation de la société belge avec l’Afrique centrale. Le titre fait référence à la place du Congo, « l’unique colonie » de la Belgique ; le Rwanda et le Burundi étant alors considérés comme des « pièces rapportées ». Les effets de la colonisation sur le Congo ont laissé des traces encore visibles aujourd’hui. Si la propagande coloniale a vanté des réussites, le constat des conséquences néfastes, comme le génocide au Rwanda, s’impose.

La journée sera ponctuée par des interludes Slams proposés par Lisette Lombé.